Brevets : Blackberry attaque une startup soupçonné d’avoir reproduit son clavier

blackberry

Blackberry a poursuivi une startup en justice considérant qu’elle reproduisait ses claviers pour Smartphones. Les protagonistes ont finalement trouvé un terrain d’entente : la startup doit stopper la production de claviers pour les Smartphones avec un écran moins de 7,9 pouces. Mais au-delà, elle est habilitée à en produire.

Typo Products, la startup en question, doit arrêter la production de ses claviers de Smartphone. BlackBerry la menace de la poursuivre à nouveau en justice en cas de récidive. L’entreprise canadienne a ajouté dans son communiqué qu’une entente a été trouvé pour mettre fin à ce différend juridique.

Cette discorde entre BlackBerry et Typo Products dure depuis 2014. À ce moment-là, Typo Products envisageait de proposer un meilleur clavier physique. Sous forme d’étui, celui-ci promet une meilleure praticité que l’écran tactile avec plus d’espace que le clavier virtuel.

L’ennui réside dans la ressemblance ‘très proche’ du design avec le clavier de BlackBerry. Le contraste noir et blanc, les caractères ainsi que les touches biseautées le confirment. Ces caractéristiques ont conduit l’entreprise canadienne à porter plainte pour ‘plagiat’ de son design.

Les deux fournisseurs ont donc conclu un accord. Il en est stipulé que dorénavant, Typo Products ne proposera plus son produit pour les écrans qui n’excèdent pas 7,9 pouces. Sont donc concernés les Smartphones, les tablettes de taille inférieure et les phablettes. Cela signifie que Typo Products doit orienter son activité vers les secteurs des tablettes tactiles de grande dimension dont la dimension de l’écran est supérieure à 7,9 pouces.

Cela ne signifie pas pour autant que Typo Products va quitter définitivement le marché des terminaux avec l’écran inférieur à 7,9 pouces. Toutefois, il faut que l’entreprise propose un tout autre design.